Nous utilisons des cookies de la part d'un service tiers (Google Analytics) pour récolter des données statistiques et améliorer votre navigation. Pour plus d'informations, consultez nos mentions légales.
Accepter
Refuser
Logo pavillon de l'Arsenal
FAIRE 2020

Pour une poétique du lien hospitalier

Marie Danet et Laura Thulièvre

Recherche/action dans le service psychiatrie de l’enfance de la Pitié-Salpêtrière pour faciliter l’insertion et l’autonomie des enfants par le design

Recherche/action dans le service psychiatrie de l’enfance de la Pitié-Salpêtrière pour faciliter l’insertion et l’autonomie des enfants par le design

JUILLET 2021
FINALISATION DU PROJET UNIVERS ET PRESENTATION DANS LE CADRE DE LA SOUTENANCE DE DIPLÔME

« PANSER » LA COOPÉRATION
« Soigner le pont entre soi et les autres pour soigner l’apprentissage c’est apprendre ensemble et faire soin à part entière. »
Comment développer et renforcer chez des enfants «multi-dys» des notions d’entraide et de cohésion afin de débloquer le dialogue qui leur permettra d’inventer des stratégies communes ?
Entre immersion, recherche et action, le projet UNIVERS s’est développé dans le département Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent de l’Hôpital Universitaire de la Pitié-Salpêtrière. Ce service accueille des enfants qui ont des retards d’apprentissage et des troubles du comportement.
Le dispositif interroge l’invention de nouveaux outils favorisant le lien entre les enfants pour les amener à considérer en douceur leur sortie de l’hôpital et l’importance de leur rôle à jouer dans notre société.
« Le ressenti de ces enfants au monde et à l’interaction, tout comme leur rapport aux apprentissages, a besoin d’étayage et de médiation.» - Interview d’Anaïs Ter-Ovanessian, mars 2021.

UN KIT PÉDAGOGIQUE COOPÉRATIF

Ce kit d’activités pédagogiques centrées sur la coopération est constitué d’un livret pédagogique − ressource à destination des enseignant·e·s − et d’un ensemble d’objets à manipuler qui rassemblent des outils de médiation et des éditions.
Ces éléments à but coopératif sont à utiliser dans l'éducation spécialisée mais également dans les classes de cycle 3 afin de développer et renforcer chez les élèves des notions d'entraide, de cohésion et de débloquer le dialogue qui leur permettra d'inventer des stratégies communes. L’idée de ce kit est de réfléchir ensemble, de mettre des mots sur la coopération, de la valoriser au travers d’exercices pratiques dans le but de mieux en comprendre les enjeux et d’en faire une compétence intégrée à extrapoler.
Trois séquences sont proposées et doivent être utilisées de façon connexe. Chaque séquence comporte plusieurs parties distinctes qui permettent de faire progresser la coopération dans le groupe.
Les interactions à analyser sont avant tout l’engagement verbale et physique des élèves dans l’atelier, la place qu’ils se donnent dans le groupe et celle qu’ils donnent aux autres. Qui prends les décisions ? Qui guide l'outil ? Qui prend des initiatives ? À quel moment ?
La grille d’observation est à destination de l’enseignant·e pour l’aider à observer finement cette coopération comme enjeu de travail à faire évoluer, pour assouplir des fonctionnements figés d’interactions.




DES ATELIERS EN 3 TEMPS

- ATELIER 1 : 
COOPÉRER DU DESSIN À LA FRESQUE
Observer la coopération. Faire progresser les relations entre pairs.
La première étape invite les élèves à créer ensemble une série de créations graphiques qui donneront lieu à des fresques. Pour cela, ils doivent utiliser un objet médiateur qui les contraints à dessiner à plusieurs mains. Cet outil de manipulation commun permet de révéler les fonctionnements de la coopération en identifiant les différents profils relationnels et la place de chacun dans un groupe. Cet atelier ludique permet de mettre en évidence les difficultés et les progrès de coopération entre les élèves et permet à l’enseignant.e d’observer et d’évaluer cette coopération pour pouvoir la retravailler par la suite.


- ATELIER 2 : C
RÉER UNE HISTOIRE C0MMUNE
Décontextualiser la coopération.
L’atelier 2 propose aux élèves de créer une histoire commune à partir des différents univers qu’ils ont travaillé lors de l’atelier 1.
Cette seconde partie du projet est un exercice de narration et d’écriture collective qui va permettre de décontextualiser la coopération afin d’ouvrir ses bénéfices à d’autres champs disciplinaires.


- ATELIER 3 : 
ILLUSTRER L’HISTOIRE COMMUNE
Valoriser les progrès de coopération. Laisser une trace, une mémoire graphique du travail accompli.
L’atelier 3 vient valoriser tout le travail de coopération qui a été mené lors des différents ateliers. Les élèves sont invités à illustrer l’histoire commune qu’ils ont inventé dans l’atelier 2 afi n d’en garder une trace visuelle.
À travers cette dernière étape, les élèves vont pouvoir mettre en oeuvre et mobiliser les progrès de leur fonctionnement de coopération.

LES ACTEURS DU PROJET

Marie Danet et Laura Thulièvre, designers

Formées à l’école nationale supérieure des arts décoratifs, Marie Danet et Laura Thulièvre commencent une collaboration en Érasmus au Damemark en Master Design for Play à la Designskolen. Marie réalise par la suite son mémoire « Vers une libération corporelle sur la thérapie par la danse dans le soin et l’éducation. » En parallèle de cette recherche théorique, Laura effectue un stage chez Humaniteam, qui lui ouvre les portes du milieu hospitalier. C’est le début de la réflexion sur ce projet qui s’inscrit dans le cadre de leur diplôme en Master Design Objet à l’ENSAD.

Le département Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent de l’Hôpital Universitaire de la Pitié-Salpêtrière.

École nationale supérieure des arts décoratifs

Anaïs Ter-Ovanessian, enseignante spécialisée intégrée au centre scolaire hospitalier Georges Heuyer.



LES ORIGINES DU PROJET

« Notre projet de l’hôpital à la ville, pour une poétique du lien hospitalier s’inscrit dans le cadre de notre projet de fin d’étude dans le secteur Design Objet à l’École des arts décoratifs de Paris. Il interroge les liens entre design et santé et l’inclusion d’enfants avec handicap dans la ville.

Nous travaillons avec l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière dans le département psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, en contact avec les patients et les soignants afin de développer notre projet. Nous sommes en immersion dans l’unité de jour de ce service qui accueille des enfants poly-dyslexiques, souffrant de retards d’apprentissage et de troubles du comportement.

Notre but est de créer des solutions au sein de l’unité pour amener ces enfants  à considérer en douceur leur sortie de l’hôpital et l’importance de leur rôle à jouer dans notre société.

Ce projet questionne l’intégration et l’autonomie des patients du service pédopsychiatrie dans nos villes, dans notre société et dans notre capitale. Il interroge notamment l’invention d’outils, de nouveaux dispositifs favorisant le lien entre les enfants, mais aussi la façon dont on peut canaliser leur énergie. L’idée est de faire travailler la coordination des enfants en groupe afin d’introduire chez eux des notions d’empathie, d’entraide et de stratégie commune. Par la médiation du mouvement, l’enjeu est d’apprendre à ces enfants les fondamentaux d’une vie en société. »  - Marie Danet et Laura Thulièvre


Téléchargez la présentation du Projet Univers_version courte
 
Téléchargez la présentation du Projet Univers_version longue

Partenaires

@FAIRE_PARIS

  • 23 / 09    17:00
    [FAIRE]Des questions? Des précisions? Besoin d’explications? Besoin de réponses? 👉Posez-nous vos questions jusqu’a… https://t.co/c0YEjiTCa8
  • 21 / 09    15:34
    RT @JulienPansu: Tellement heureux de lancer cette 5e édition de @FAIRE_PARIS !! À vos projets pour interroger ensemble les modèles existan…
  • 21 / 09    15:34
    RT @actu_archi_live: Le @PavillonArsenal avec la Ville de @Paris lance la 5e édition de l'appel à projets FAIRE => https://t.co/VFJGbWkByo…