Nous utilisons des cookies de la part d'un service tiers (Google Analytics) pour récolter des données statistiques et améliorer votre navigation. Pour plus d'informations, consultez nos mentions légales.
Accepter
Refuser
Logo pavillon de l'Arsenal
FAIRE 2021

Ornement et performance de la terre

Atelier Aïno - Élise Giordano, Charlotte Lovera, architectes, Louise Dubois, designer ; Franck Boutté, ingénieur ; Amàco ; Cycle Terre

Prototypage et analyse d’éléments d’ornement pour améliorer la rénovation thermique du bâtiment

Prototypage et analyse d’éléments d’ornement pour améliorer la rénovation thermique du bâtiment

PRÉSENTATION DU PROJET

La raréfaction des ressources, la recherche de frugalité et d’économie mènent parfois le concepteur à créer d’ambiances épurées, brutes ou standardisées. L’ornement peut-il contribuer aux performances hygrothermiques du matériau terre crue et retrouver ainsi une place dans l’architecture de demain ? 

Au sud de l’Algérie, on dit des enduits traditionnels fouettés à la branche que leurs micro-reliefs créent de l’ombre et rafraîchissent ainsi la surface du mur et du bâtiment. Sur ce principe, Atelier Aino, Franck Boutté, amàco et Cycle Terre chercheront comment la texture à la surface des BTC peut amplifier les qualités naturelles de la terre comme l’inertie thermique, la régulation hygrothermique ou la tactilité du matériau.

Des motifs, reliefs et jeux de textures sur les BTC seront développés. Ainsi, il s'agira d'augmenter le volume des blocs par des motifs en surépaisseur et de jouer d’appareillages massifs afin d’améliorer les qualités inertielles. L'équipe compte démultiplier la surface des blocs et créer un appareillage ajouré pour accroitre les surfaces d’échanges avec l’air et renforcer les performances de régulation hygrothermique. Enfin, des reliefs sensibles seront créés, afin de mettre en avant l’aspect tactile de la terre, valorisé par une maçonnerie enveloppante.

Le travail s'effectuera dans une démarche itérative entre design, production des prototypes et quantification des performances. Atelier Aïno développera le dessin des blocs et des appareillages, et sera appuyé par l’expertise technique des ingénieurs d’Amàco. La recherche par « le faire » servira à expérimenter textures et appareillages à partir de la terre préparée par Cycle-Terre. Les ingénieurs de Franck Boutté Consultants, par une approche calculatoire, quantifieront si ces BTC ornementés et appareillés spécifiquement présentent un intérêt pour le confort hygrothermique (régulation et déphasage) selon différentes hypothèses.

Les scénarios thermiques développés permettront de procéder à :
- une comparaison simple entre un mur en béton et un mur en BTC simple.
- une comparaison de plusieurs configurations de BTC avec modifications du motif de chaque brique et de l’agencement des briques entre elles.
L’objectif est de voir si l’augmentation de surface d’échange due aux divers motifs et morphologies apporte une vraie plus-value inertielle et de confort.

Dans une visée démonstrative et pédagogique, des murets prototypes en BTC ornementés qui seront fabriqués puis exposés à la Biennale d’Architecture et du Paysage de Versailles ou dans les locaux de Cycle Terre, notamment dans leur futur centre de formation. La démarche de recherche sera valorisée par une publication expliquant les hypothèses et résultats des études thermiques et environnementales, avec un carnet de bord du processus de design. La méthode est celle de l’expérimentation et privilégie la dépense en « matière grise » plutôt qu’en solutions technologiques pour développer un argumentaire visant à massifier l’utilisation des terres d’excavation dans la construction.
L'ÉQUIPE DU PROJET

Atelier Aïno, architecture et matériau

L’Atelier Aïno est une SCOP d’architecture créée en 2016 par Élise Giordano, Charlotte Lovera, architectes, et Louise Dubois, designer matériau. Engagé dans l’économie circulaire, l’Atelier Aïno favorise la réhabilitation plutôt que la démolition pour limiter les déchets. « Faire plus » en amont du projet afin de « faire moins » par la suite, pour considérer l’existant comme levier et utiliser les gisements déjà en place. Dans un échange avec le contexte, les habitants et les entreprises, l’atelier fait équipe pour mener un projet commun.

Franck Boutté consultants, BET environnemental
L’agence Franck Boutté Consultants est leader et référente dans les domaines de la conception et de l’ingénierie environnementale et du développement durable, appliquée aux bâtiments, aux quartiers, villes et territoires. L’agence associe ingénieurs, architectes, urbanistes et des profils souvent hybrides. L’agence développe au sein de ses projets et de ses recherches les thématiques de prise en compte des matériaux afin d’optimiser les impacts carbone, conforts extérieur et intérieur, et usages de ses opérations.

amàco, expertise et conseil en terre crue
L’Atelier Matières à COnstruire (amàco) est un centre de recherche, de formation et d’expérimentation sur la matière, au croisement des cultures scientifiques, techniques, artistiques et architecturales. Il vise à contribuer à la transition écologique du secteur du bâtiment. Les compétences d’Amàco concernent la caractérisation de terre, la formulation et le développement de nouveaux matériaux en terre crue. Il participe aussi à l’élaboration de filières de production, et accompagne maitrise d’ouvrage, maitrise d’œuvre ou entreprise. 

Cycle Terre, fabricant de matériaux de construction en terre crue
Cycle Terre se propose de réutiliser et de valoriser les terres excavées pour produire des matériaux de construction à faible impact environnemental. Depuis octobre 2021, la fabrique située à Sevran (93) produit en circuit court local une gamme de matériaux éco-sourcés comme des blocs de terre comprimée, des mortiers et des enduits.

Les Grands Ateliers
Depuis 2002, les Grands Ateliers participent à la sensibilisation et à la formation des étudiants et des professionnels de l’architecture, de la construction et du design aux matériaux bio- et géo-sourcés, à la transition écologique, au travail collaboratif ou encore à la transition numérique. Les expérimentations pédagogiques et les prototypes développées sur la plateforme équipée des Grands Ateliers contribuent à améliorer l’enseignement et la recherche dans les domaines de l’architecture et des cultures constructives et permettent l’émergence de réponses pertinentes aux nouveaux enjeux liés à la conception écoresponsable, adaptable aux changements aussi bien sociaux, environnementaux qu’économiques.

@FAIRE_PARIS

  • 19 / 05    16:40
    RT @PavillonArsenal: Conférence vendredi 20 mai 9h30 @PavillonArsenal. Arnaud Dambrine & Emmanuel de France, Oglo architectes. Présentation…
  • 19 / 05    12:52
    RT @PavillonArsenal: [Rencontre & Visite guidée] avec Timothée Gauvin autour de l'expo «Ressources» pour découvrir la métamorphose de la ma…
  • 19 / 05    12:51
    RT @PavillonArsenal: [Rencontre] «Pas de vacances pour la médecine de ville» Lancement de la publication avec les architectes Emmanuel de F…