Nous utilisons des cookies de la part d'un service tiers (Google Analytics) pour récolter des données statistiques et améliorer votre navigation. Pour plus d'informations, consultez nos mentions légales.
Accepter
Refuser
Logo pavillon de l'Arsenal
FAIRE 2019

Asphalte Jungle

Wagon Landscaping

Pour lutter contre les îlots de chaleur, Asphalte Jungle propose d’exploiter la capacité des sols urbains à accueillir le vivant, l’eau et l’air, à travers un projet de désimperméabilisation et de fertilisation des sols par recyclage in situ des enrobés de la ville. En juin 2021, un premier jardin est installé dans la cour minérale d’un immeuble de logement rue Carrière Mainguet, Paris 11.

Pour lutter contre les îlots de chaleur, Asphalte Jungle propose d’exploiter la capacité des sols urbains à accueillir le vivant, l’eau et l’air, à travers un projet de désimperméabilisation et de fertilisation des sols par recyclage in situ des enrobés de la ville. En juin 2021, un premier jardin est installé dans la cour minérale d’un immeuble de logement rue Carrière Mainguet, Paris 11.

ACTUALITÉS

JUILLET 2022 : Un podcast avec dixit.net
Discussion autour du projet de végétalisation et désimperméabilisation des sols réalisé par Wagon Landscaping, à écouter sur le podcast : dixit.net/asphalte-jungle 

FÉVRIER 2022 : Asphalte Jungle dans Landezine
Le projet de renaturation des sols par réutilisation des enrobés et son équipe Wagon Landscaping sont mis à l'honneur dans Landezine, magazine de paysage en ligne.

JUIN 2021 : Végétaliser et recycler les enrobés, Paris 11
Imaginé par les paysagistes de Wagon Landscaping, Asphalte Jungle est un projet de désimperméabilisation et de fertilisation par recyclage in situ des sols artificiels de la ville.

Le projet est installé, en partenariat avec le bailleur Elogie-Siemp, dans une cour minérale d’un immeuble de logement rue Carrière Mainguet dans le 11e arrondissement de Paris.

Le processus consiste à réaliser la découpe de l’enrobé suivant la forme du jardin, ici un espace de 18m2, et des travaux de décompactage des sous-couches. Aucun matériau de la cour n’est exporté. Le substrat fertil est créé en triant les matériaux présents et les remélangeant pour recréer un « néo-sol » aussi appelé « technosol » composé de différents horizons recréés, supports des plantations. En fonction du résultat recherché, des amendements (compost ou terreau) sont apportés en complément. La palette végétale mise en œuvre est très variée. Composée de plantes ornementales et régionales, elle est conçue pour être facile d’entretien, accueillante pour la biodiversité, sobre en eau, et s’adapter dans le temps au nouveau régime climatique.

Cette première expérimentation illustre la possibilité d’adapter cette stratégie de fertilisation des sols urbains aux différents contextes urbains et notamment l’enjeu de désimpermabiliser la ville dans toutes ses aspérités quelles que soient les échelles. Elle témoigne aussi de la volonté de réintroduire le vivant dans la ville tout en luttant contre les îlots de chaleur que sont les cours parisiennes.



LES ORIGINES DU PROJET

Les villes vont subir des vagues de chaleur de plus en plus intenses dans les années à venir. Une partie de la solution viendra du traitement des sols urbains et de leurs capacités à accueillir le vivant, l’eau et l’air. Dans plusieurs de leurs projets de paysage, Wagon Landscaping a recyclé les enrobés et leurs couches sous-jacentes pour les transformer en substrat fertile. De façon un peu surprenante, l’enrobé ne semble pas nuire au développement des plantes (mais n’est-il pas d’origine végétale ?).

La proposition consiste à interroger cette capacité de résilience des sols stériles de la ville suivant trois axes :
- Tester plusieurs méthodes de recyclage des enrobés en sol fertile et tester des dynamiques végétales adaptées.
- Interroger cette méthode comme moyen de dessiner des espaces publics de manière frugale et mesurer les usages par les habitants.
- Expérimenter avec les services de la ville des méthodes de jardinage extensif pour répondre aux questions de la biodiversité en villes et pour faire face à la gestion de surfaces de plus en plus importantes d’espaces verts.




LES ACTEURS DU PROJET

Wagon Landscaping, François Vadepied, paysagiste

Wagon Landscaping est une agence de paysage fondée par François Vadepied et Mathieu Gontier. Leur pratique se partage entre des projets de maîtrise d’oeuvre « classiques » et des projets où ils dessinent et réalisent le chantier. Dans ce cas, la main construit déjà quand elle dessine et dessine, encore, quand elle construit.

Elogie-Siemp
Elogie-Siemp, 3e bailleur social de la Ville de Paris, gère un patrimoine de près de 30 000 logements à Paris et en banlieue, ce qui représente environ 70 000 locataires. Forte de plus de 500 collaborateurs, Elogie-Siemp ambitionne de répondre aux objectifs de la Ville en matière de production de logements sociaux, d’amélioration de la qualité du service rendu aux locataires et de lutte contre le dérèglement climatique.


Téléchargez le dossier de presse 

Partenaire

@FAIRE_PARIS

  • 27 / 09    11:00
    [À (re)voir] Rencontre du 14 septembre au @PavillonArsenal -3/4 Quelle esthétique pour les équipements temporaires… https://t.co/2XbwNUNQr4
  • 24 / 09    15:00
    [À (re)voir] Rencontre du 14 septembre au @PavillonArsenal -2/4 Quelle esthétique pour les grands chantiers urbains… https://t.co/CgPbf7vFa2
  • 23 / 09    11:01
    RT @PavillonArsenal: [Derniers jours] au @PavillonArsenal pour découvrir les 3 projets soutenus par @FAIRE_PARIS de l'expo "Séries limitée…