Nous utilisons des cookies de la part d'un service tiers (Google Analytics) pour récolter des données statistiques et améliorer votre navigation. Pour plus d'informations, consultez nos mentions légales.
Accepter
Refuser
Logo pavillon de l'Arsenal
FAIRE 2021

Espaces Calmes

Clémence Althabegoïty, designer

Identification et cartographie des espaces les plus calmes à Paris pour les valoriser

Identification et cartographie des espaces les plus calmes à Paris pour les valoriser

PRÉSENTATION DU PROJET

Rumeur des voitures, vrombissements d’avions, bruissements ferroviaires... Paris est une ville où le silence est rare. La pollution sonore est un problème environnemental crucial. Selon l’OMS, « lorsqu’on tient compte de tout le bruit des transports, environ la moitié des citoyens de l’Union européenne vivent dans des zones qui n’assurent pas le confort acoustique des résidents ». Paris est la deuxième ville la plus bruyante en Europe (source : OMS). L’environnement sonore de ses espaces publics est bien au-dessus des lignes directrices de l’OMS (54 dB pour la circulation routière de jour, 45 dB pour la circulation aérienne de jour, 53 dB pour la circulation ferroviaire de jour). La pollution sonore a un grand impact sur la santé : sur le plan psychologique et psychologique chez les humains et les non-humains. Habituellement, le bruit est si présent dans la ville que nous avons tendance à oublier comment il nous affecte. Alors que le silence dans la ville est conditionné par l’absorption du son par les bâtiments, il est difficile de trouver des espaces publics calmes. 

De par son immatérialité, le silence n’est pas visible. Il existe en effet des espaces publics plus silencieux dans lesquels les résidents de la métropole peuvent se ressourcer. Espaces calmes est un projet qui vise à créer une signalétique afin de répertorier et valoriser les lieux calmes du Grand Paris. D’après BruitParif, institut de recherche observant le bruit en Île-de-France, un espace calme se définit par un environnement sonore ayant une moyenne annuelle en dessous de 45 décibels. Le projet des Espaces calmes se concentre donc sur cette définition. La signalétique s’implante ainsi dans les lieux éloignés du trafic urbain. D’après les données cartographiques de BruitParif, les lieux concernés sont principalement les cimetières, les parcs, les cours, certaines places et ruelles. Le répertoire des lieux calmes se fait aussi de manière participative, au travers d’échanges avec les usagers de la ville. Chaque signalisation indique un périmètre de zone calme au sein de son lieu d’implantation. En fonction des conditions d’accueil des lieux et de la Ville de Paris, les signalétiques prennent place au sol, au mur ou sous forme d’objet indépendant, tout en ayant une identité visuelle respectant l’environnement urbain. Espaces calmes est une expérience urbaine. Elle s’inscrit dans une transformation de la métropole vers un espace concentré sur le bien-être de ses habitants. 

Ce projet s'inscrit dans la continuité d'une recherche sur la pollution sonore démarrée en 2018. Cette recherche a commencé avec des premières cartes animées basées sur le 18ème arrondissement de Paris, une zone très contrastée en terme de pollution sonore, un second projet de cartes en 2020 comparant les données de 2019 et du premier confinement parisien dans cinq lieux spécifiques, et un futur projet de guide répertoriant les différentes zones calmes de la région parisienne.
L'ÉQUIPE DU PROJET

Clémence Althabegoïty
Clémence Althabegoïty est une designer et plasticienne basée à Paris. Elle est diplômée du Centre for Research Architecture de Goldsmiths en 2019, de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2018 et de la Design Academy Eindhoven en 2016. À partir d’analyses contextuelles et de recherches matérielles, elle conçoit des objets, des espaces, et des environnements. Sa pratique cherche à créer des solutions alternatives, à sensibiliser et à penser de manière critique des questions telles que la pollution (bruit, air et sol) et la rareté de l'eau. En appliquant les propriétés uniques de matériaux, chaque projet devient une opportunité d’explorer de nouveaux médiums et de créer des travaux spécifiques à un lieu. 

@FAIRE_PARIS

  • 19 / 05    16:40
    RT @PavillonArsenal: Conférence vendredi 20 mai 9h30 @PavillonArsenal. Arnaud Dambrine & Emmanuel de France, Oglo architectes. Présentation…
  • 19 / 05    12:52
    RT @PavillonArsenal: [Rencontre & Visite guidée] avec Timothée Gauvin autour de l'expo «Ressources» pour découvrir la métamorphose de la ma…
  • 19 / 05    12:51
    RT @PavillonArsenal: [Rencontre] «Pas de vacances pour la médecine de ville» Lancement de la publication avec les architectes Emmanuel de F…