Logo pavillon de l'Arsenal
Recherche de partenaires

Parallel Monuments

Sébastien Martinez-Barat, Benjamin Lafore & Florian Jomain

Parallel Monuments «Parallel Monuments» est une application numérique pour concevoir et partager des monuments numériques dans l’espace physique et célébrer des événements personnels ou communautaires.

«Parallel Monuments» est une application numérique pour concevoir et partager des monuments numériques dans l’espace physique et célébrer des événements personnels ou communautaires.

«Parallel Monuments», de la ville universelle à la ville des multitudes.
Les monuments sont des réceptacles d’émotions. Ils servent de médiateurs aux événements, font écho au passé dans le présent, l’enrichisse d’expériences et de mémoires. Les monuments revêtent une importance particulière dans la construction d’une ville. Ils aident les populations à s’approprier leurs cadres de vie. Ils fédèrent des communautés autour d’idées communes et permettent à chacun de vivre et revivre des souvenirs tristes ou joyeux. Néanmoins, les monuments ont toujours véhiculé l’idéologie dominante, empêchant ainsi à des histoires alternatives et locales d’émerger.

«Parallel Monuments» est un projet architectural qui permet à ses utilisateurs la construction de monuments sur le calque numérique. Il invite les citoyens à dessiner puis à placer leurs propres monuments numériques dans l’espace physique, pour célébrer les événements personnels ou communautaires qui leur tiennent à cœur. Les monuments, accessibles grâce à un module de réalité augmentée intégré à une application numérique, seront liés à un point de l’espace et existeront aux yeux de tous ou d’un seul.

«Parallel Monuments», un outil démocratique.
La mise en monument d’un évènement constitue un acte politique majeur. Le monument commémore des faits choisis et les affirme comme déterminant dans la construction d’une identité locale ou nationale. Les monuments élaborent un récit universel et l’incarnent comme histoire commune dans un espace public pourtant animé d’une multitude de récits. Par la création par tous de monuments accessibles dans les espaces publiques et privés, chaque «Parallel Monument» offre une alternative à la représentation institutionnelle des mémoires dans l’espace. Le projet se veut être un outil démocratique, vecteur d’une approche dynamique et non-exclusive de la représentation des mémoires personnelles, communautaires et collectives, et aussi, une représentation fidèle aux identités qu’elles permettent de construire.

«Parallel Monuments», un projet architectural.
La surface virtuelle du monde déploie un nouvel espace empli de potentialités. Délesté de contingences législatives et physiques, ce nouveau terrain facilite le développement d’une production architecturale novatrice. En parallèle de la ville tangible, ce nouveau calque virtuel augmente la ville d'informations et de représentations qu’elle évince. L’architecture peut alors devenir une forme d’information pure, infiniment actualisable. Un nouvel urbanisme digital biaise ainsi le temps long de fabrication de la ville et offre aux citoyens la capacité de l‘informer et de la transformer. Les monuments incarnent particulièrement ce point de convergence entre le temps long de la ville, manifesté dans une architecture de représentation, et les enjeux citoyens et identitaires. Le monument donne forme et partage une mémoire. Il forme et informe notre espace. Alors que sa fabrication est régie par des logiques institutionnelles, «Parallel Monuments» souhaite rétablir l’universalité du droit de représentation du monument.
Projet réalisé par Sébastien Martinez-Barat, Benjamin Lafore & Florian Jomain.

Sébastien Martinez-Barat et Benjamin Lafore architectes :
Leur pratique regroupe constructions, rénovations, conception d’objets et publications. En 2014, ils ont co-réalisés « intérieurs. notes et Figures », le pavillon belge de la 14ème Biennale d’architecture de Venise. En 2016, ils sont lauréats de la Villa Kujoyama, résidence de recherche de l’institut Français à Kyoto.

Benjamin Lafore (1983) est architecte, diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture Paris-malaquais. De 2007 à 2011, il est rédacteur en chef de la revue d’architecture face b. Depuis 2015, il est commissaire associé aux expositions d’architecture de la Villa Noailles à Hyères.

Sébastien Martinez-Barat (1983) est architecte diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture Paris-malaquais. En 2013, il est résident du pavillon neuflitze-OBC au Palais de Tokyo. Depuis 2015, il enseigne à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse et est commissaire associé aux expositions d’architecture de la Villa Noailles à Hyères. Martinez Barat Lafore architectes sont lauréats des albums des jeunes architectes et paysagistes, AJAP 2016, décernés par le Ministère de la culture et de la communication.

Florian Jomain :
Diplômé d’un triple Master en Management International, ainsi que d’une Licence de Photographie de la Gerrit Rietveld Academie à Amsterdam. Florian Jomain est doctorant en recherche artistique au Royal College of Art de Londres. Après des études de photographie, ses recherches se concentrent actuellement sur la vitesse de circulation des images en contexte numérique.

@FAIRE_PARIS

  • 25 / 07    18:14
    Projet #FaireParis : Ilôt vert, plateforme flottante fabriquée à partir de déchets de la Seine. Objectif 👉 Prototyp… https://t.co/zvybwtKKyI
  • 25 / 07    18:07
    RT @JulienPansu: Le @PavillonArsenal et @FAIRE_PARIS sont ravis du soutien de la @CaissedesDepots ! Un immense merci #teamarchi #paris http…
  • 21 / 07    17:10
    Premières briques pour le projet Fab'brick! 👕👚 En phase d'expérimentation @PavillonArsenal tout l'été !… https://t.co/UnWJbNT38k