Logo pavillon de l'Arsenal
FAIRE 2019

Coup de vieux

Bond society / Re:bond

Séniors en fête © DR Coup de Vieux questionne : Comment les séniors sont-ils intégrés dans notre société, dans nos villes, dans notre capitale ? Comment inventer de nouveaux modes d’échange, de mobilité et d’habitat adaptés aux besoins de nos aînés?

Coup de Vieux questionne : Comment les séniors sont-ils intégrés dans notre société, dans nos villes, dans notre capitale ? Comment inventer de nouveaux modes d’échange, de mobilité et d’habitat adaptés aux besoins de nos aînés?

« Les vieux ne bougent plus, leurs gestes ont trop de rides, leur monde est trop petit » chantait Jacques Brel.

L’âge est-il forcément synonyme de déclin et d’isolement?
Dans une société vieillissante, où l’espérance de vie a augmenté de 8 ans en presque 40 ans, la vie du sénior n’est plus la même qu’il y a une génération. Une fois à la retraite, s’annoncent  20 à 30 années de vie, soit près du tiers d’une existence entière ! Oser parler du vieillissement représente un défi mais aussi une nécessité: à Paris par exemple, plus de 20% de la population a plus de 60 ans.

Coup de Vieux questionne : Comment les séniors sont-ils intégrés dans notre société, dans nos villes, dans notre capitale ? Comment inventer de nouveaux modes d’échange, de mobilité et d’habitat adaptés aux besoins de nos aînés?

Depuis quelques années, nous voyons apparaître de nouvelles formes d’habitats adressés aux personnes âgées qui ne sont pas ou peu entrées dans la dépendance. De nombreuses alternatives, portées par des habitants, des associations, des bailleurs sociaux, ou des acteurs privés, voient le jour. La recherche Coup de Vieux a pour ambition de définir les besoins des séniors d’aujourd’hui à travers une étude de cas détaillée de projets existants. Elle tend à mettre en lumière puis proposer de nouveaux modes d’habitats adaptés à une variété de parcours de vie.

Entre le départ à la retraite et la structure médicalisée, quelles sont les alternatives à la maison de retraite classique ? Quel est l’idéal recherché par les futurs habitants de ces lieux? Comment les intégrer à l’écosystème du Grand Paris ? Et comment peuvent-ils assurer le maintien des séniors dans la société?

Les changements d’habitat des séniors sont souvent liés à un moment de transition: un départ à la retraite, des problèmes de santé, la perte d’un conjoint ou l’isolement. Identifier de tels événements permet de distinguer plus finement les besoins des personnes âgées en termes d’habitat. Il est essentiel d’aller à la rencontre des habitants de ces nouveaux types de lieux mais aussi de ceux restés à domicile, pour cerner leurs motivations, leurs connaissances des nouveaux choix qui s’offrent à eux et leurs modes de vie.

En tant qu’architectes, il est de notre devoir d’analyser ces évolutions sociétales pour le développement de nouveaux projets adaptés, d’en révéler les potentialités pour nourrir nos propres pratiques et celles des architectes de demain. Par ailleurs, les séniors pensent souvent que leurs seules options résident dans le maintien au domicile ou le déménagement en maison de retraite. Cette recherche a donc aussi une mission de transmission, pour que les séniors puissent prendre connaissance des nouveaux habitats qui s’offrent à eux. Coup de Vieux constituera aussi un outil a pour objectif de permettre aux collectivités, aux maires, aux aménageurs, aux maîtres d’ouvrages, aux architectes, aux urbanistes d’appréhender ces nouveaux programmes.  
Projet réalisé par Bond Society

Bond Society est une agence d’architecture et de design créée à Paris par Christelle Gautreau et Stéphanie Morio.

Formées à Nantes, à Paris et à Londres, elles associent leurs spécificités depuis plusieurs
années et poursuivent une démarche commune tournée vers l’usage. Au travers de recherches et de projets aux programmes variés, elles travaillent sur une architecture modulable et flexible, évoluant au rythme d’un monde contemporain changeant.
Leur pratique est enrichie par une approche analytique et collaborative dans le but de s’adapter à de nouveaux modes de vivre, d’habiter et de travailler.
Conscientes des enjeux écologiques contemporains, elles travaillent depuis plusieurs années l’équilibre entre rationalisation et qualité architecturale en insistant sur la pérennité et la mise en oeuvre raisonnée des matériaux.
Depuis sa création, Bond Society construit sa singularité autour d’une préoccupation centrale, celle de créer du lien. 

L’équipe est un moteur: au travers des quatre pôles Bond Society (recherche, architecture, chantier et design), les 15 collaborateurs de l’agence trouvent leur force dans leur complémentarité et la diversité de leurs talents.

Bond Society favorise les liens entre l’individuel et le collectif et mise beaucoup sur le partage des compétences autour d’un projet commun. C’est pourquoi l’agence encourage de nouvelles collaborations tout en créant des liens étroits et réguliers avec ses différents partenaires.

@FAIRE_PARIS

  • 01 / 10    09:44
    RT @IsabelleDaeron: Aéro-Seine dans IDEAT : https://t.co/0sMkYZZUQ8 #urbandesign #paris @PavillonArsenal
  • 30 / 09    18:18
    RT @PavillonArsenal: Ourhub, HighFive & Aéroseine, lauréats de @FAIRE_PARIS dans IDEAT https://t.co/2mLpR9BEao via @iDEAT
  • 10 / 09    09:51
    RT @Paris_Habitat: Le #logementsocial, terre d'#innovation et d'#expérimentation. La résidence #ParisHabitat rue Louis Blanc #Paris10, acc…